Reprise des courses post-COVID19

Tout le monde les attendait, les premières courses après cette longue période liée au coronavirus. L’heure de la reprise a sonnée. Beaucoup de monde au départ, des courses nerveuses et rapides. L’objectif de cet article est d’analyser les données issues du capteur de puissance : les watts !

Liez

Cette course s’est déroulée le 2 Aout 2020. Elle signait la reprise de la saison pour la région Hauts-de-France pour les 2ème et 3ème catégories. 140 coureurs au départ sur un circuit de 5kms avec une petite portion sinueuse. La course et principalement le début de course ont été nerveux.

Les 40 premières minutes de la course de Liez.

Les 40 premières minutes de course se sont déroulées à une vitesse de 43,5 km/h. Au niveau de la puissance, on a 315W normalisé soit 4,85W/kg et 250W de moyenne brute (3,85W/kg). Il y a donc 1W/kg et 65W de différence entre la puissance brute et la puissance normalisé, les 40 minutes ont donc été loin d’être linéaire, avec de nombreux changements de rythme. De plus, ce coureur était souvent placé dans la tête du peloton et a réalisé plusieurs attaques. 

Les 20 dernières minutes ont été plus calme : 279W normalisé et 231W brute, la différence est plus faible, la vitesse est légèrement moins rapide avec 42,3km/h. Comme très souvent sur les courses de ces catégories, le début de course est bien plus dur que le final. 

Frières

Cette course a eu lieu 8 jours après Liez, quasiment avec les mêmes coureurs. La durée de la course est similaire 2h26 avec une vitesse identique 42,1km/h. 
Les 40 premières minutes de course ont été moins rapide que la semaine précédente : 42,1 km/h. Au niveau des puissances le coureur a été moins actif qu’à Liez et ça se reflète directement. : 219W brute (3,37W/kg) et 289W normalisé (4,45W/kg).

Place maintenant à l’analyse des 20 dernières minutes, avec un très bon résultat pour clôturer cette course ! Les chiffres sont moins « hauts » :43km/h de moyenne, 191W brute (2,94W/kg) pour une puissance normalisée de 264W !

Fin de course Frières …

2h26 de course, 103,5km à 42,1km/h pour 197W et 269W normalisé. 

La gestion d’effort, un facteur clé ?

Pour beaucoup de cyclistes le résultat final reflète la forme. Or il n’est pas rare qu’un coureur en très bonne forme en fasse beaucoup pendant la course et qu’au final il lui manque le petit quelque chose pour aller gagner. La performance est-elle étroitement lié avec le résultat de la course ?  

Voici la courbe de déplétion énergétique (obtenue via WKO5) pour la course de Liez : on peut facilement voir plusieurs cartouches avec une fin mouvementée. 

dFRC Liez

La même courbe mais pour la course de Frières montre un début de course assez agitée, avec une fin plus « tranquille ». Beaucoup moins d’efforts et donc il a économisé de l’énergie non négligeable pour le final.

dFRC Frières

Pour le coureur en question, il était en meilleur forme à Liez, alors qu’à Frières il était diminué par un rhume en milieu de semaine. Sauf que le résultat final reflète l’inverse. La performance est un « tout » et est donc complexe. Le résultat final de la course peut indiquer une bonne forme, une bonne gestion de course, un coup de chance, … Le debrief post-course est important pour réaliser les ajustements au niveau du programme d’entraînement. Les indicateurs comme les watts, puissance normalisée et ou la fréquence cardiaque permettent eux aussi d’évaluer la performance.

MF SPORTS : coaching – fitting – testing

MF SPORTS spécialiste du plan / programme d’entraînement et suivi à distance. Le suivi est réalisé est à la semaine. Plus d’infos → COACHING

Laisser un commentaire